jeudi 5 juin 2014

Joséphine

J'ai une vraie passion pour les animaux en général et j'adore les chats. Mais pas n'importe lesquels. Plutôt ceux dont personne ne veut. Les obèses, les malades ou les moches, voire les trois à la fois. Malheureusement pour eux, J me canalise et nous n'avons donc qu'un seul chat à la maison. Teigneux. Au propre comme au figuré. C'est une histoire un peu compliquée, pour faire court c'est une chatte qui a été intoxiquée alors que ces propriétaires du moment étaient sur le point de déménager en France. Donc on l'a récupérée. Elle avait déjà la teigne et un sale caractère (est-ce lié?). Mais elle sait aussi être câline et très drôle. La vétérinaire l'appelle la Grosse Joséphine à cause de son surpoids (on y travaille!) et d'une de ses chattes qui lui ressemble beaucoup et s'appelle Joséphine. 

Voici donc une petite vidéo où vous pourrez faire connaissance avec Joséphine la Grosse. 

Je précise que bien sûr la chatte n'est ni préalablement énervée ni maltraitée. Que sur la vidéo comme hors caméra, on lui touche ou au pire on lui pousse les fesses, jamais plus. Elle provoque d'ailleurs très souvent elle-même ce genre de petit jeu.

video


Joséphine.

 C'est une vraie commère. Dès qu'elle entend un bruit dehors elle se précipite sur le balcon pour regarder.


 Elle aime aussi se cacher.
Faire une petite sieste après avoir méticuleusement réduit en morceaux mon tapis de gym.
 Attirer notre attention. Spécialement quand elle a faim.
 Mais par dessus tout, elle aime sa boite.


C'était la Grosse Jojo!! Bises

mercredi 23 avril 2014

Les petits poissons dans l'eau

C'est suite à une proposition/suggestion du papa d'Isadora que nous avons fait ce petit film. C'est la première fois qu'on fait ça, ça pourrait être beaucoup mieux mais on va vite s'améliorer. Ça s'adresse aussi bien sûr à Madeleine et à tout ceux et celles que ça intéressera.

Vous nous verrez dans le lagon de l'atoll d'Ahé, dans l’archipel des Tuamotus. Vous verrez Frank "cueillir" le bénitier, que nous avons mangé tel quel dans la foulée, les fesses dans l'eau avec un peu de citron.

video


J'attends vos retours sur la qualité de la vidéo, si l'image est trop pourrie je la chargerai sur youtube.



mardi 22 avril 2014

Les îles Marquises - Hiva Oa

Si Nuku Hiva est la plus grande des îles du nord, Hiva Oa est sa jumelle du sud, même si elles sont très différentes. Hiva Oa qui plonge doucement ses bras dans la mer semble encore plus verte et sauvage.
Cliquez sur les photos pour les agrandir



Notre première visite est pour le cimetière, où sont enterrés Jacques Brel et Paul Gauguin qui ont vécu et sont morts sur l'île.
la tombe de Jacques, sous les palmiers, est toujours fleurie.

Gauguin lui repose sous un frangipanier.
Tous regardent vers la mer.




La baie d'Atuona


La baie de Tahauku
Site archéologique de Tohua Upeke








Pétroglyphes
Le tiki souriant est unique en son genre.
La route pour Puamau est bien pourrie. Environ deux heures de bosses et de piste escarpée. Un bon 4x4 est indispensable mais ne préserve pas pour autant du mal de dos à la fin de la journée.







 La baie de Puamau

 Les tombes du dernier chef de la vallée et de sa femme, décédés au début du XXéme siècle.
 Le site de Lipona et ses tikis monumentaux.
 Le tiki couché évoque une femme qui enfante.

Takaii porte le nom d'un chef guerrier réputé pour sa force. C'est le plus grand tiki de Polynésie.

 Au ranch de Hamau, chez Paco, le charismatique dresseur de chevaux.




L'île de Tahuata est réputée pour son artisanat. Pour y aller il faut compter presque une heure de bateau depuis Hiva Oa quand la mer est calme.


 Les habitants du village de Vaitahu sont très fiers de leur église.



 Dans le village de Hapatoni l'église est moins spectaculaire mais aussi pleine de charme.


Sur ce meae (plateforme rituelle) nous avons rencontré le tout premier instituteur de l'île. Il n'était pas revenu depuis 50 ans mais parlait toujours parfaitement le marquisien. Il était alors le seul français et avait pour mission d'instruire la population et de lui apprendre la langue française. Lors de son séjour, vers les années 60, il a ainsi pu recueillir les récits des anciens, aujourd'hui oubliés, et nous raconter que au début du siècle ce site en particulier était toujours utilisé pour les rites traditionnels malgré l'évangélisation.

 Cette pierre plate, que notre guide pensait être celle où l'on sacrifiait les victimes, servirait en fait à embaumer les corps.

 Stop sur cette plage de Tahuata pour pique niquer, profiter de la mer et du soleil.
 



De délicieux moments de détente et d'échange avec nos accompagnateurs.