mardi 14 mai 2013

Welcome to Disneyl... heu... Bora Bora !!!!

Haaaa mes enfants quel weekend! Fabuleux! je dirais même FA-BU-LEUX !!

Regardez nous si on n'est pas FABULEUX ?!





Si si il est hyper content.


Bora Bora c'est l'île du cliché. Le lagon, parfait. Les hôtels, parfaits. Les clients, amoureux. Les poissons, à leurs postes à l'heure dite. Le soleil, bein bien sûr.
On est donc un peu mitigé sur notre expérience. Je n'arrive même pas à savoir si je recommande ou pas. 
Whoua allez si quand même ! Disons qu'on est mitigé +.
C'est à dire. 

Nous avions je pense fort bien choisi notre hôtel. En gros ils sont tous pareils, proposent tous à peu prêt les mêmes prestations avec plus ou moins de luxe, des installations plus ou moins récentes et entretenues.
Nous avions choisi de descendre au Sofitel Private Island. C'est clairement le "private island" qui a fait notre bonheur. Sur un motu, une trentaine de bungalows grand standing, pas plus, et donc une paix royale. Un ou deux couples un peu trop amoureux à notre goût mais ça c'est Bora. Et c'est nous.
Petit moins avec la prestation ménage et les installations vieillissantes. Mais ça a plus dérangé J que moi. 
Quelques images.
  






 Grand classique, mais génial quand même, le hublot dans le plancher.

Je ne vous montre pas tout, ce weekend nous appartient encore un peu, ça a été un gros break plus que nécessaire et donc profitable. Aussi vous devrez me croire sur parole pour la chambre. Je vous donne un indice, c'était FA.... BULEUX !! Bravo !!

Maintenant le côté un peu moche de Bora, c'est que l'île est victime de son succès. En 1998 j'ai eu la chance de faire un safari photo au Kenya avec mon papa. J'ai ressenti la même chose. Les animaux à l'endroit prévu. Quand un guide en voit un un peu exceptionnel il prévient tous les autres. Ce qui fait qu'au lieu d'être déjà quinze autour du poisson on est quarante. Et puis la vie sauvage tu parle ! Ils sont tellement habitués à l'homme qu'ils ne font plus du tout attention à nous. Voire même leur comportement en est complètement modifié. Par exemple des raies pastenagues qui se font caresser et font des bisous ventouse. C'est absolument pas naturel. Et dégueu... A Maupiti on observait respectueusement de loin sans les déranger les raies manta, c'est plus notre philosophie. Observer sans déranger. 
Mais on est là, on y va. Et ça fait des photos complètement hallucinantes vous allez voir. 





Je suis sûre que tout le monde, comme moi, pendant une micro seconde se serait dit "ils vont me bouffer". 


Mais on a vu des choses sympas il faut le dire. Le jardin de corail est magnifique.

 Le bénitier.


 Le mérou.

 Un poisson qui sourit.

 Un polynésien pas gros et en pagne... pour vous les filles...


 La murène.



Nous avons eu droit aussi à une démonstration de shark feeding. Littéralement le repas des requins. C'est débile et dangereux. Il n'y a encore eu que des incidents mineurs avec des requins en Polynésie et toujours à cause de trous du cul qui se croient plus malins que les autres (du genre je vais nourrir le requin en tenant la tête de thon dans ma main, on a envie de dire bien fait et dommage qu'il n'ait pas mangé le bras). Avec le shark feeding ça pourrait bien arriver. Mais pas cette fois là, ce n'était que des pointes noires, je vous l'ai dit ils sont inoffensifs. Et j'ai presque été déçue qu'un ou deux trou du vous savez quoi ne se fasse pas croquer. Y a des gens vraiment... Mais à moins d'y mettre la main comme dans l'histoire de la tête de thon, aucun risque.

video

Du coup ça attire pleins de monde. Les raies, les poissons pilotes, des poissons non identifiés et des oiseaux.  


Ensuite nous sommes allés voir les raies. Au début c'est très bizarre. Elles se jettent sur vous, à la recherche de poisson sûrement et le premier contact est surprenant. C'est visqueux et doux en même temps. Le harpon venimeux à leur queue a été enlevé pour la sécurité du touriste, n'empêche c'est râpeux.






video


Pour compléter l'effet club med, on a assisté à un diner spectacle. Le spectacle n'en vaut pas vraiment la peine, je vous épargne les vidéos, j'aurai mieux plus tard. Par contre...

video

Vous êtes pas prêts de revoir ça. Quel déhanché. Même pas digne du Beyonce toulousaing tiens... Et quel partenaire ! 
A tous les Jean, la nourriture était délicieuse. On s'est régalé ! Voici un four Polynésien traditionnel dans lequel viandes, poissons et légumes cuisent à l’étuvée pendant quatre heures. Hummmmm!!! Je rapporte la recette ;-)



Pour en finir avec l'île cliché, les photos clichés du lagon.












Il faudrait vraiment être difficile pour ne pas trouver ça magnifique. C'était un weekend magique. Même Disney Land c'est génial.
En plus, vous savez quoi ?.. C'était même pas notre voyage de noces... Héhé !!!

1 commentaire: